Brainstorming : La beauté accessible, ce serait aussi…

Bonjour !

Depuis la création du projet « What Color is it ? », des tas et des tas d’idées plus ou moins concrètes sont arrivées dans mon esprit et j’en suis venue à me dire « c’est déjà pas mal, ces descriptions que tu proposes, mais comment aller encore plus loin ? ». J’ai croisé quelques questions sur les réseaux sociaux auxquelles je compte bientôt donner des réponses tirées de mon vécu mais, avant, c’est à moi de poser une question à celles qui ont envie de réfléchir sur le sujet, déficientes visuelles ou non : Comment pourrions-nous rendre la beauté et le makeup encore plus accessible ? Par exemple, moi, deux choses me viennent à l’esprit :

Le matériel :

  • Les pinceaux : Certaines se maquillent au doigt, d’autres utilisent toujours des pinceaux, même en y voyant moins bien, et c’est mon cas. Seulement, les pinceaux que je croise dans les commerces ou ceux qui seraient de meilleure qualité ont souvent un manche beaucoup trop long ! Moi qui me regarde de très près dans le miroir, j’ai du mal à positionner mon pinceau pour ne pas heurter le miroir avec la pointe ou ne pas m’éborgner. A quoi ça sert, d’ailleurs, que ce soit si long ? Auriez-vous des marques de pinceaux à manche court et au poil de bonne qualité mais sans me ruiner à me conseiller ? On pourrait peut-être aussi imaginer un manche plus ergonomique avec des creux pour positionner les doigts et éviter de les faire tomber, ou des textures de manche différente pour chaque type de pinceau dans une même collection (le pinceau à blush serait strillé obliquement et celui à poudre serait strillé horizontalement ?)
  • L’application du vernis à ongles : moi, personnellement, je vois encore assez. Alors, je mets en mode « brouillon », sans me soucier de dépasser, puis je nettoie avec un coton tige ou un petit pinceau imbibé de dissolvant. Mais pourrait-on imager une sorte de protection en silicone que l’on mettrait au bout de ses doigts avec un trou pour l’ongle ? Il pourrait même y avoir plusieurs tailles en fonction de la forme de la main. Ainsi, on applique, on salit la protection mais pas les doigts. Le scotch, c’est bien, mais difficile de demander à quelqu’un qui ne voit pas de le coller et de l’enlever en une fois, avec le vernis bien sec, et sans perdre trop de temps.

Quid des applications smartphones ?

Là, j’ai pas d’exemple concret mais il existe déjà des applications permettant à l’utilisateur de tester virtuellement sur lui différentes couleurs de cheveux ou différents maquillages.  La beauté devient donc aussi connectée. Y aurait-il une appli qui pourrait faire le bonheur et faciliter la tâches des personnes handicapées de la vue ?

Voilà, c’était un petit brainstorming qui j’espère, ouvrira un joli petit débat, que ce soit ici ou dans les imaginations. On se met au boulot ?

home-office-336373_1920

Image Pixabay

Posted in Actu
4 comments on “Brainstorming : La beauté accessible, ce serait aussi…
  1. Hello, moi je ne peut pas pour tout ce qui est trait, du coup je reste ombre a paupiere, je n’ai q’un oeil qui vois !!
    On pourrais faire un jour, un article croisé avec mon blo beautyflyandco

  2. Val dit :

    Coucou Pauline, il y a quelques mois, j’ai vu dans l’émission de stéphane Bern « comment ça va bien? » une rubrique sur le vernis à ongles. On y présentait des guides en plastiques et des supports circulaires pour avoir plus de facilité à appliquer du vernis. Renseigne-toi ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*